la determination nominale

24 septembre 2013

intoduction à l'énonciation (Serra)

 

 

Cecilia Serra, Inst. de Ling. UniL Introduction à la Linguistique Générale 2005-06 Cours n°11 1

L'ÉNONCIATION

Lecture conseillée: L’énonciation en linguistique française, par Dominique Maingueneau, Hachette, coll. Les Fondamentaux.

Définition: L'énonciation est l'acte de production d'un énoncé par un locuteur dansune situation de communication

(Martin Riegel, Grammaire méthodique du français);

Selon les termes du linguiste français: Émile Benvéniste (1902-1976), le locuteur s'approprie la langue, il y installe sa propre présence; en même temps, "il implante

l'autre en face de lui, quel que soit le degré de présence qu'il attribue à cet autre". Le "degré de présence" variera selon qu'on se trouve dans un dialogue, une situation vivante, ou dans un texte scientifique, théoriquement neutre, mais qui reste une communication.

On distinguera le message d'une part, l'énoncé, et d'autre part, dans l'énoncé et en plus de lui, la présence de celui qui envoie le message, l'énonciation. On oppose (on distingue) énonciation et énoncé comme on oppose fabrication à fabriqué: on étudie l'acte à travers son résultat. Ceci sur plusieurs plans:

A - D'abord, tout ce qui indique, avec des outils grammaticaux, qu'on est dans une situation de communication: c'est le relevé des indices, ou indicateurs, comme les pronoms personnels de la 1ère et de la 2ème personne.

B - Un autre niveau sera d'étudier quelle est l'attitude de l'énonciateur par rapport à celui à qui il s'adresse, ou par rapport au message qu'il délivre.

C - Enfin la communication rapportée, le discours rapporté: c'est-à-dire ce que

devient l'énonciation d'origine quand un second énonciateur rapporte les paroles.

A – LES INDICES GRAMMATICAUX DE L'ÉNONCIATION

Un énoncé quelconque comporte des éléments qui renvoient aux circonstances de son énonciation, qui les reflètent, les réfléchissent: on parle alors de la réflexivité du langage.

Il existe des mots, des expressions, des tournures, dont l'existence même est entièrement subordonnée à la situation de communication, et ces éléments sont statistiquement nombreux dans la parole, et même dans la langue écrite.

DÉFINITIONS

Quelques notions de base sont à définir ou rappeler préalablement. On distinguera trois manières pour les mots ou expressions de trouver leur référent:

* Les termes qui reflètent l'acte d'énonciation sont appelés des embrayeurs (anglais: shifters) parce que ce sont eux qui relient le sens de l'énoncé à la situation réelle. Et ce qui renvoie à la situation réelle est qualifié de déictique.

* Au contraire, un terme qui renvoie à ce qui a été dit auparavant dans le discours est qualifié d'anaphorique; un pronom relatif par exemple est systématiquement anaphorique; un pronom personnel est le plus souvent anaphorique ou déictique).

* Un terme qui trouve son référent dans la suite du discours est qualifié de

cataphorique:

1) Je reviens demain.

2) Tu remettras cet outil là-bas

3) Ça te plairait d'aller au restaurant?

Les pronoms personnels je et tu, déterminent le locuteur ou l'autre personne; l'adjectif démonstratif cet, fait comprendre de quel outil il s'agit, en le désignant; l'indication de temps: demain, ne se justifie que par rapport au moment présent où sont prononcées les paroles; l'indication de lieu: là-bas, se réfère à la situation spatiale de l'énonciateur; et aussi les temps des verbes: le présent reviens à valeur de futur proche, et le futur remettras, ne prennent leur valeur que par rapport au moment présent où sont prononcées les paroles.

Pronoms personnels

* Je -tu - nous - vous

Je désigne le locuteur, celui qui parle. Il se définit par le seul fait qu'il est utilisé.

Tu désigne l'allocutaire, celui à qui parle le locuteur. On peut dire que le tu n'existe que grâce au je: il se définit par rapport à l'énonciateur. Cela vaut également pour le vous de politesse.

Nous désigne le locuteur + l'allocutaire et/ou les allocutaires, et/ou une ou plusieurs tierces personnes (ex: je + tu + il / ils). Nous n'est pas un pluriel de je: ce n'est pas une multiplication d'objets identiques, mais une jonction entre je et le non-je, comme dit

Benvéniste.

Vous désigne les allocutaires (véritable pluriel de tu), ou un ou plusieurs allocutaires + une ou plusieurs tierces personnes.

* Les pronoms de la 3ème personne n'ont pas de valeur déictique. Mais ils

peuvent prendre une valeur déictique quand ils renvoient à une personne présente ou à une chose qui se trouve dans l'environnement du locuteur:

Regarde-le! Comme il est susceptible! (Pagnol)

Remets-le sur son étagère.

* Les pronoms peuvent être utilisés de manière spéciale:

Nous l'avons décidé ainsi, car tel est notre bon plaisir. (d'après Louis XIV) [nous = je}

Eh bien, Madame la baronne, comment allons-nous? (Maupassant) [nous = vous / tu]

Eh bien, Madame Dupont, comment allons-nous?[Milieu hospitalier]

Il est génial! (Alain Delon, parlant d'Alain Delon) [il = je]

Alors, j'ai mis ma nouvelle robe ? (une tante à sa nièce) [je = tu]

Et je te pousse, et je te bouscule [je = il]

Alors? On s'en va comme ça? On ne dit même pas merci? (Sartre) [on = tu / vous]

2) Les possessifs

Adjectifs et pronoms possessifs renvoient également à une personne de conjugaison et se comportent comme les pronoms personnels correspondants;

3) Les démonstratifs

Les pronoms et adjectifs démonstratifs réfèrent souvent à un objet ou à une personne présent(e) dans la situation:

Donne-moi cet outil. / Donne-moi ceci.

Je voudrais acheter cette voiture.

Attention: les démonstratifs s'utilisent aussi de manière non déictique:

J'ai aperçu une Golf GTI: cette voiture a brûlé le feu rouge et emprunté un sens interdit...

Le pronom démonstratif peut encore être déterminé par ce qui suit, une subordonnée relative, ou un complément prépositionnel; il est alors cataphorique:

Ceux (= les locataires) du 3ème étage sont particulièrement bruyants.

Ce dont je vous parle n'a rien à voir avec ce que vous me dites.

4) Certains présentatifs

A rapprocher des démonstratifs, les présentatifs voici et voilà font souvent référence à la situation, et s'accompagnent souvent d'un geste:

Voilà mon mari! vs Voilà ce que j'avais à vous dire

II - LES CIRCONSTANCES

Autre catégorie d'embrayeurs, les indications de lieu et de temps qui ne se définissent que par la situation d'énonciation.

1) Le lieu

* surtout des adverbes, comme:

ici, là, là-bas (ici-bas), céans, là-haut...:

Vous êtes ici chez vous.

Tiens, va me chercher mes lunettes en haut.

Va voir dehors si j'y suis.

* certains adjectifs :

Je vais au supermarché voisin / proche (de moi).

2) Le temps

maintenant, aujourd'hui, à cette heure-ci...

hier, la semaine dernière, l'an passé...;

demain, dans huit jours, dorénavant...

* des adjectifs: actuel, présent, passé, prochain...

Le point de vue de l'énonciateur:

peut être neutre, par exemple dans un écrit scientifique; il n'y a alors pas de présence de l'énonciateur dans l'énoncé; on peut au contraire manifester une attitude, ou bien un sentiment, une distance, une ironie, etc.; il y a alors une très forte présence de l'énonciateur dans l'énoncé. Cela se manifeste par des modalités d'énoncé et d'énonciation. Parmi les différents marqueurs de modalité on trouve:

 

* des adverbes, ou des expressions incises, qui expriment le dégré de certitude du locuteur:

évidemment, probablement, naturellement... / à mon avis, à vrai dire,certainement, peut-être, enfin ...

Certes votre proposition est alléchante, mais enfin combien cela va-t-il me coûter?

Il viendra certainement (il est certain qu'il viendra)

Il viendra rapidement (portée limitée au verbe)

 

* des adverbes qui qualifient l'énonciation:

franchement, assurément, honnêtement,…

Honnêtement, son projet est nul

 

* des adverbes qui qualifient l'énoncé:

heureusement, malheureusement, étrangement,… c'est préférable,…

 

* tous les verbes qui expriment des états mentaux:

a) des verbes qui donnent une orientation émotionnelle

se réjouir, déplaire, se plaire, se désoler, féliciter, ressentir,….

b) des verbes qui signalent que le contenu de l'énoncé s'insère logiquement dans la discussion admettre, déduire, présumer, présupposer, accorder, conclure, assumer,…

c) des verbes qui signalent le degré de crédibilité qui est rattachable à l'énoncé croire, savoir, supposer, penser, considérer, sentir,…

Benveniste (264): [ces verbes] dénotent des dispositions ou des opérations mentales.

En disant je souffre, je décris mon état présent. En disant je sens (que le temps va changer) , je décris une impression qui m’affecte. Mais que se passera-t-il si, au lieu de je sens (que le temps va changer), je dis: je crois (que le temps va changer) ? La symétrie formelle est complète entre je sens et je crois . L’est-elle pour le sens? Puis-je considérer ce je crois comme une description de moi-même au même titre que je sens? Est-ce que je me décris croyant quand je dis je crois (que ...) ? Sûrement non.L’opération de pensée n’est nullement l’objet de l’énoncé; je crois (que...) équivaut àune assertion mitigée. En disant je crois (que...) , je convertis en une énonciationsubjective le fait asserté impersonnellement, à savoir le temps va changer, qui est la véritable proposition.

«j'indiquerai schématiquement pourquoi j'aimerais, sans en être vraiment capable pourl'instant, me passer de la notion générale de modalité: c'est que je crois les mots de la langue incapables, de par leur nature même, de décrire une réalité. Certes les énoncés se réfèrent toujours à des situations, mais ce qu'ils disent à propos de ces situations n'est pas de l'ordre de la description. Il s'agit seulement de montrer des prises de position possibles vis-à-vis d'elles» (Ducrot, 1993 : 128).

Posté par cfoullioux à 10:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 septembre 2013

SEMANTICA DE LA DETERMINACION NOMINAL

Chapitre 1

 

Sémantique de la détermination nominale

Nous pensons qu'il est nécessaire de commencer par établir clairement la différence existante entre le concept de détermination nominale et celui d'actualisation nominale.

Nous définirons l'actualisation nominale comme l'opération d'enchâssement dans l'énoncé, par l'intermédiaire des morphèmes ad hoc, de l'image mentale d'un référent substantif. L'image mentale est, pour sa part, la représentation que l'émetteur se fait d'un référent substantif dans une situation de communication donnée ; cette représentation est constituée, au niveau sémantique, par une combinaison de sèmes variables et de sèmes constants/par l'ajout de sèmes variables aux sèmes constants. Cette combinaison/ajout/addition de sèmes constitue l'opération de détermination nominale, que, logiquement, nous retrouverons exprimée dans l'énoncé.

D'autre part, les substantifs peuvent être déterminables (noms communs) ou non déterminables (noms propres). Les substantifs déterminables, c'est-à-dire les noms communs, peuvent apparaître comme déterminés ou comme non déterminés dans l'énoncé. Ainsi donc nous pouvons nous pouvons nous trouver face à des phénomènes de présence de détermination ou d'absence de détermination.

 

I.- Présence de la détermination

                Si nous partons de l'énoncé Passe-moi ce livre (très évidemment dans une situation de communication donnée), nous observons que la représentation mentale du référent actualisé dans le syntagme nominal ce livre est constituée par des sèmes constants (le sémème [+LIVRE]) et par des sèmes variables qui, dans ce cas, pourraient être [+SEMI-NOTOIRE], [+UNITE]. Ces sèmes variables, en définitive, sont produits par chaque situation spécifique de communication.

                L'ensemble de sèmes variables, dont l'addition à un sémème substantif constitue l'opération de détermination nominale, peut être analysé en fonction de quatre paramètres fonctionnels :

• Typification

• Identification

• Quantification

• Distribution

 

Ces quatre paramètres ne constituent pas des critères indépendants entre eux. Bien au contraire -comme nous le verrons postérieurement- le résultat de la typification va conditionner identification, quantification et distribution ; à son tour la quantification conditionnera la distribution.

PARAMETRE 1.- La typification

En fonction de ce paramètre, nous attribuons au substantif les traits [+NOTOIRE][+SEMI-NOTOIRE][+NON NOTOIRE].

1.1.- [+NOTOIRE]

Le trait [+NOTOIRE] est attribué au substantif :

- au singulier, lorsqu'il désigne un référent unique.

- au pluriel, lorsqu'il désigne la totalité des référents possibles.

 

La notoriété peut être préalable à l'acte de communication ou bien être générée par chaque situation de communication. La notoriété est préalable à l'acte de communication lorsque le substantif désigne un être unique avant même l’acte de communication ; cette notoriété est soit macrocontextuelle soit microcontextuelle.

 

1.1.1.- Préalable à l’acte de communication

 

a) Macrocontexte

Le substantif désigne un référent unique ou bien tous les référents possibles pour toute une communauté linguistique. Les substantifs notoires par macrocontexte sont :

Au singulier

•• Les continus, qu'ils soient concrets (noms de matière non comptable) ou abstraits (le vin, la gloire). Nous définirons les abstraits (cf. Grevisse, paragraphe 452, p.752) comme "substantifs désignant des propriétés ou des qualités séparées par notre esprit des êtres ou des objets où elles se trouvent réalisées (patience, épaisseur, durée, immensité, consternation).

Abstraits et concrets peuvent être continus ou bien discrets ; les concrets continus peuvent, par métonymie, se transformer semi-notoires ou même en non-notoires (tout en conservant la quantification spécifique aux continus) et donc apparaître au singulier ou au pluriel.

Ex. :       Ce vin est excellent. / Ces vins sont excellents/Un vin délicieux/des vins délicieux

De la même façon, les discrets peuvent aussi, par métonymie, devenir continus, donc notoires.

 

Ex. :                       J'ai mangé du bœuf.

•• Les discrets qui ont un référent unique

Exs. :     Le soleil, la lune, l'univers, le ciel

•• Les discrets, lorsqu'ils expriment le concept générique

Exs. :     L'homme est mortel./Le chien est un mammifère carnivore.

 

• Au pluriel

Tous les substantifs discrets qui désignent la totalité des référents possibles exprimés par le substantif.Ex. :                  (Tous) les hommes sont mortels.

 

b) Microcontexte

Le substantif désigne un référent unique ou bien tous les référents possibles pour un groupe social réduit à E+R ou bien supérieur à E+R mais inférieur à la communauté linguistique ; c'est-à-dire que E et R (+ R’ + R’’ + etc.) sont capables d'individualiser parfaitement le référent d'un substantif discret "avant l'acte de communication". Mettons, par exemple, que Monsieur et Madame Dupont aient un fils et une fille, les substantifs d'énoncés comme La petite est malade ou bien Les enfants jouent dans la cour seront notoires pour Monsieur et Madame Dupont ainsi que pour le reste de la famille Dupont.

 

1.1.2.- Non préalable à l’acte de communication

En fonction des données de chaque situation de communication, le locuteur considère un seul référent possible ou bien tous. La notoriété générée lors de l'acte de communication peut exister par rapport au cotexte ou au contexte.

a) Par rapport au cotexte (/contexte)

Ex. :                       - Passe-moi un crayon.

- En voilà un.

- (au bout de deux heures) Repasse-moi le crayon, s'il te plaît

- Ton crayon ? / le crayon de tout à l’heure

 

                Nous considérons aussi comme notoriété par situation de communication le cas des éléments qui apparaissent pour la première fois dans le discours (début d'œuvre écrite ou de conte oral) et que l'auteur introduit comme "présents" dans un hypothétique cotexte ou contexte commun à EMETTEUR et à RECEPTEUR.

Exs. :     Le jour était gris ; la marquise sortit de son bain...

L'été est torride, les cigales stridulent dans la garrigue...

b) Par rapport au contexte

                • Lorsque, dans le contexte spatial, il n'y a qu'un référent possible.

Ex. :                       Ferme la fenêtre. (Il n'y en a qu'une d'ouverte)

 

                • Lorsque le substantif désigne tous les référents possibles dans une situation de communication donnée.

Ex. :                       Passe les assiettes sous le robinet. (Il y a une pile d'assiettes sales sur l'évier)

 

Les éléments générés par une transformation de relatif déterminative peuvent compléter la détermination d'un substantif notoire, donnant lieu alors à un nouveau notoire. Ces éléments sont : l'apposition déterminative (la ville de Paris), qui ne peut actualiser que des notoires par macrocontexte, les possessifs, le complément du nom, ainsi que l'adjectif qualificatif à valeur déterminative.

 

1.2.- [+SEMI-NOTOIRE]

Un substantif est typifié comme semi-notoire lorsqu’il désigne, au singulier, un référent unique sélectionné par le locuteur entre tous les référents possibles dans une situation de communication donnée ; au pluriel, lorsqu’il désigne une totalité de référents sélectionnés par le locuteur parmi la totalité possible, dans une situation de communication donnée.

Ex. :                       Donne-moi cette orange. (Il y en a plus d’une)

Donne-moi ces trois oranges. (Il y en a trois ou plus de trois)

 

1.3.- [+NON NOTOIRE]

 

                1.3.- [+NO NOTORIO]

 

El rasgo [+NO NOTORIO] se atribuye al sustantivo 1) en singular, cuando el sustantivo no tiene un referente único y, 2) en plural, cuando no designa a la totalidad de los referentes posibles.

                ej.:Tes lunettes sont sur la table./     Prends ces bonbons.

 

 PARAMETRO 2 : IDENTIFICACION

 

Este parámetro no se aplica a los notorios,ya que,como he­mos visto, no necesitan identificación. .       En función de este parámetro, atribuimos a los [+NO NOTO­RIOS] los semas de [+IDENTIFICADO] /[+NO IDENTIFICADO] /[+SEMI IDENTIFICADO]

 

                A) [+IDENTIFICADO]

 

Un sustantivo en singular tendrá los semas [+NO NOTORIO] [+IDENTIFICADO] cuando no tiene un referente único y nos remite a un referente perfectamente individualizado en la situacion de comunicación . Un sustantivo en plural tendrá los semas [+NO NOTORIO] [+IDENTIFICADO] cuando no designa a todos los referentes posi­bles y nos remite a unos referentes perfectamente individualiza­dos en la situacion de comunicación .   La identificación puede darse con relacion al contexto o con relación al cotexto.

 

                A-1-) con relación al contexto.(deixis)

                *Cuando en el contexto hay varios referentes posibles pero el emisor selecciona solo uno de ellos.  ej.:Ferme cette fenêtre .(si hay varias)/         Passe-moi ce livre.(si hay varios)

 

En este caso, la seleccion de uno solo de los referentes posibles puede hacerse mediante el demostrativo como acabamos de ver, o bien mediante alguno de sus equivalentes generados me­diante una transformación de relativo, ya sea insertada en DEM1 o DEM2.Estos elementos son: la subordinada relativa determinati­va, el complemento determinativo y el adjetivo calificativo con valor determinativo : ej..Ferme la fenêtre verte (hay una roja y una verde) / ferme cette fenêtre verte

( hay + de una ventana verde y alguna (s) de otro color)

 

                *Cuando en el contexto solo hay un referente posible y el emisor no lo presenta como notorio:           ej.: prends ce livre

Dans ce cas, el demostrativo lleva un sema de [+UNICIDAD como los notorios

 

                *Cuando el sustantivo no designa a todos los referentes po­sibles en la situación de comunicación, pero el emisor selecciona un subgrupo de ellos.             ej.: Ferme ces (deux, trois...) fenêtres.Ej:    Passe-moi ces (deux, trois...) assiettes.

 

                *Cuando el sustantivo designa a todos los referentes posibles y el emisor no los presenta como notorios:                ex.:prends ces livres.

En est caso el dem. lleva un sema de [+TOTALIDAD como los notorios

 

                A-2) con relación al cotexto.(anáfora)

       *Cuando se trata de un elemento no nuevo en el dis­curso, que ha sido previamente introducido como no identifica­do.Al retomar este tipo de elementos, podemos hacerlo identificandolos o no,aunque lo mas frecuente sea identificarlos.

ej.:Je vais vous raconter une histoire(1) ;cette histoire(2)     m'a été racontée par ma grand-mère quand j'étais petit.

                ej.:Je vais vous raconter des/quelques histoires(1) ;ces     histoires(2) m'ont été racontées par ma grand-mère quand     j'étais petit.     (1) no identificado / (2) identificado

Observese la diferente naturaleza de la identificación con relación al contexto y la identificación con relación al cotexto. En la primera ( passe-moi ce livre/ces assiettes) un signo nos remite a un re­ferente;en la segunda (une histoire/cette histoire; des histoires/ces histoires) un signo nos remite a otro signo.

               

                B) [+ NO IDENTIFICADO]

Un sustantivo en singular tendrá los semas [+NO NOTORIO] [+NO IDENTIFICADO] cuando no tiene un referente único y no nos remite a un referente perfectamente individualizado en la situa­ción de comunicación.Un sustantivo en plural tendrá los semas [+NO NOTORIO] [+NO IDENTIFICADO] cuando no designa a todos los referentes posibles y no nos remite a unos referentes perfectamente individualizados en la situación de comunicación.

La atribución del sema [+NO IDENTIFICADO] puede realizarse en dos casos:

 

                B-1) cuando el sustantivo nos remite a un referente presente en el contexto.

                ej.:Prends un bonbon./     Prends des/quelques assiettes. On va mettre le couvert.

                B-2) cuando el sustantivo es elemento nuevo del discurso.

                ej.:Je vais vous raconter une /des /quelques histoire(s).

Ante un sustantivo no identificado en singular cabe la in­terrogativa parcial tipo QUEL / QUI / LEQUEL que pide información sobre la identidad.Ante un sustantivo no identificado en plural cabe tanto este tipo de interrogativa como la que pide informacion sobre la cantidad (tipo COMBIEN).

                ej.:Un étudiant est venu me voir.(quel étudiant? lequel?     qui?)

                  Prends des assiettes. (quelles assiettes? combien?)

 

                C) [+SEMI IDENTIFICADO]

Atribuimos este sema a los sustantivos no notorios que, desde el punto de vista de la identificación,se sitúan entre los identificados y los no identificados, es decir, presentan una identificación aproximada, que puede ser por caracterización o por designación.

                -1 Caracterización:

Un sustantivo está semi identificado por caracterización, cuando aparece incluido en una subcategoría mas restringida que la categoría genérica a la que pertenece sin llegarse, por ello, a su individualización.La caracterización se realiza mediante la secuencia articulo indeterminado + sustantivo + alguno de los elementos resultantes de una transformación de relativo (subordinada relativa determi­nativa, adjetivo calificativo con valor determinativo y comple­mento del nombre )

                ej.:Je vois un homme.(no notorio no identificado)

                se opone a :

                Je vois un homme blond.(identidad aproximada por     caracterización)

 

En el segundo ejemplo,el sustantivo homme está incluido en la subcategoría de los hommes blonds,lo que restringe la exten­sión de su referente con respecto al primer ejemplo, sin que por ello lleguemos a identificarlo plenamente.El mismo tipo de ca­racterización se da, como hemos señalado, con el complemento determinativo y con la subordinada relativa determinativa .

ej.:J'ai acheté un roman./ un roman de R.Roussel.

     J'ai vu un film./un film qui a été tourné à Sadeillan.

 

 

                2- Designacion.

Un sustantivo está semi identificado por designación cuando se presenta incluido en un conjunto perfectamente identificado.

                ej.:Prends un bonbon.(no notorio no identificado)

se opone a :

                ej.:Prends un de ces bonbons.(semi identificación por     designación)

 

En el segundo ejemplo, el morfema un (que es un pronombre equivalente a un bonbon) nos remite a un referente que forma parte de un conjunto perfectamente definido: el conjunto ces bonbons,lo que tambien constituye un paso hacia su identifica­ción,que tampoco en este caso llega a ser total.La caracterización y la designación, como subcategorias de la semi identificación, se situan a medio camino entre lo NO NO­TORIO IDENTIFICADO y lo NO NOTORIO NO IDENTIFICADO.

ej.:Prends ce livre rouge.(IDENTIFICADO)

     Prends un livre rouge.(SEMI ID.por CARACT.)

     Prends un de ces livres.(SEMI ID.por DESIGN.)

     Prends un livre.(NO IDENTIFICADO)

 

PARAMETRO 3 : DISTRIBUCION

Este parámetro se da tanto en función de la tipificación como de la identificación, púes solo se aplica a los sustantivos no notorios no identificados y a los no notorios semi identificados. En función de este parámetro, atribuiremos al sustantivo los semas [+DISTRIBUIDO] (cuando se considera en particular a los diverso elementos de un conjunto),y [+NO DISTRIBUIDO] (cuando no).

                ej.:J'ai rencontré un étudiant dans le couloir.(no     identificado, no distribuido

     Chaque étudiant doit apporter son bulletin.(no     identificado,distribuido)

     Chacun des étudiants doit apporter son bulletin.(semi     identificado por designación, distribuido)

     Chaque étudiant de troisième année doit apporter son     bulletin.(semi identificado por caracterización,     distribuido)

    

PARAMETRO 4 : CUANTIFICACION

 

Este parámetro se aplica en función de la tipificación,por lo que habremos de estudiarlo en diferentes apartados.

                -1)dentro de la categoría de los notorios por macrocontexto, en contramos dos tipos distintos de cuantificación según se trate de sustantivos continuos o de sustantivos discretos.

                A) Continuos

la cuantificacion de los sustantivos contínuos nos permite atribuirles los semas de [+EXTENSION TOTAL], [+EXTENSION NO TOTAL EXACTA],[+EXTENSION NO TOTAL NO EXACTA EVALUADA][+EXTENSION NO

TOTAL NO EXACTA NO EVALUADA]

                ej..Le vin est une boisson .(extension total)

                  Voulez-vous du vin? (extension no total no exacta no     evaluada.)

                  J'ai bu beaucoup de vin.(extension no total no exacta      evaluada)

                J'ai acheté un litre de vin.(extension no total exacta)

     NOTA:Los sustantivos abstractos (que son siempre contínuos) no admiten la extensión no total exacta (*un kilo d'espoir)

                B) Discretos

Dentro de los discretos distinguiremos los sustantivos en singular de los sustantivos en plural. Los sustantivos notorios en singular,al tener un referente único, no son cuantificables;estan afectados por el rasgo [+UNI­CIDAD],que no hay que confundir con el de [+UNIDAD].

                ej.:Le soleil brille aujourd'hui.

Los sustantivos notorios en plural, al designar a todos los referentes posibles,solo pueden tener un sema de cuantificación : el de [+TOTALIDAD].

                ej.:(tous) les hommes sont mortels.

                -2)Los notorios por microcontexto y por situación de comu­nicación,que, como ya hemos visto,son siempre discretos,se com­portan,en lo que se refiere a la cuantificación,del mismo modo que los sustantivos notorios por macrocontexto discretos.

                ej:les enfants jouent dans la cour.([+TOTALIDAD])

                 la petite est malade.([+UNICIDAD])

 

                -3)Los no notorios,ya sean identificados o no identificados -que tambien son siempre discretos- pueden ser ademas ditribuidos o no distribuidos;la cuantificacion presenta en cada caso una regla de reescritura diferente :

                3.A-NO NOTORIOS, NO DISTRIBUIDOS (identificados o no)

                UNIDAD

                PLURALIDAD --->  CANTIDAD EXACTA / CANTIDAD NO EXACTA/        

                CANTIDAD NULA

  

                -3.A-1 No notorios,identificados

                ej.:Passe-moi ce livre. (unidad)

     Passe-moi ces livres.(plur.cant-no exacta)

     Passe-moi ces trois livres.(plur. cant. exacta)

     Passe-moi ces quelques livres.(plur.cant.no exacta)

 

                -3.A-2 No notorios no identificados

ej.:J'ai acheté un disque.(unidad)

     J'ai acheté vingt disques.(plur. cant. exacta)

     J'ai acheté des/quelques disques.(plur. cant. no exacta)

     Il fait zéro degré.(cant.nula)

 

                -3.A-3 No notorios semi identificados

                ej.:Prends un de ces avions.(designado, unidad)

     Prends un avion d'AIR FRANCE.(caracterizado, unidad)

     Prends trois de ces cartes.(designado,plural.cant.exact)

     Prends trois cartes rouges.(caract.plur.cant.exact.)    

     Choisis quelques uns de ces cigarres.

     (design.plur.cant.no exacta)

     Apporte-moi quelques revues d'actualité.(caract.plur.     cant. no exacta)

     Il fait zéro degré Celsius.(caract. cant. nula)

La cantidad nula solo aparece, rara vez, con los caracteri­zados.

 

                -3.B-NO NOTORIOS, DISTRIBUIDOS (semi identificados o no identificados)

QUANTIFICATION--> UNITE

                3.B-1 No notorios no identificados distribuidos

                ej.:On était perdus dans le désert;à chaque dune nouvelle on     pensait qu'on ne pourrait pas la franchir.

                3.B-2 No notorios semi identificados distribuidos

                ej.:chaque étudiant de troisième année...(caracterizado)     chacun des étudiants...(designado)

 

   II) AUSENCIA DE LA DETERMINACION

Podemos encontrar en enunciado sustantivos determinables no determinados; aparecen en lo que la lingüística Guillaumiana denomina grado virtual del sustantivo (la extensión que tienen los sustantivos en el diccionario) que se opone al grado real (sustantivos actualizados,luego determinados, en enunciado)

Se trata de los sustantivos que aparecen en complementos preposicionales del tipo un bain de soleil un centre de table,des centres de table,une roue de camion,des roues de camion,un acte de foi,des chenêts en bronze,une vie monotone de fonctionnaire,une nuit d’angoisse,coiffeur pour dames,chaussures pour enfants etc.. y que presentan una ausencia de tipificación,de identificación, de distribución y de cuantificación. Obviamen­te,no van introducidos por ningún determinante.

 

 

 

 

Posté par cfoullioux à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2013

EXEMPLE CORPUS 2

17921 Lengua en contextos comunicativos 1

 

2ème  CORPUS:

 

NOM SUBSTANTIF :

 

-Nom propre (toponyme) : « Brooklyn folies ».

Titre d’un roman de Paul Auster.

 

-Nom propre (patronyme) : « —Quelle folie est-ce encore ? s’exclama Louis Daban en portant la main […] ».

Lamaison, Alain. La malédiction du cheval cabré (La rose manganèse, Tome 2) (extrait).

http://alain-lamaison.wifeo.com/la-malediction-du-cheval-cabre-alain-lamaison-roman-historique.php

 

-Nom commun (en soi) : « Il alluma la lampe avec la sensation de se trouver dans un bateau à la dérive […] ».

Allende, Isabel. La cité des dieux sauvages (extrait).

http://www.edition-grasset.fr/chapitres/ch_allende2.htm

 

-Nom commun par dérivation (participe passé) : « Le vécu de la loi de 1948 ».

http://www.iau-idf.fr/nos-etudes/detail-dune-etude/etude/le-vecu-de-la-loi-de-1948.html

 

-Nom commun par dérivation (participe présent) : « J’estime le montant de ma retraite ».

http://www.info-retraite.fr/index.php?id=101

 

-Nom commun par dérivation (nom commun) : « La route de l’amitié ».

http://www.routeamitie.fr/

 

-Nom commun par dérivation (nom propre qui devient nom commun) : « Une guillotine exposée au Musée d’Orsay à Paris pour la bonne cause ».

http://www.lavoixdunord.fr/France_Monde/actualite/Secteur_France_Monde/2010/03/21/article_une-guillotine-exposee-au-musee-d-orsay.shtml

 

-Nom commun par dérivation (adjectif) : « La maladresse est la loi de tout essai, dans n’importe quel genre ».

Emile-Auguste Chartier, dit Alain. Propos sur le bonheur (citation).

 

-Nom commun par dérivation (adverbe) :« District 9 ou le comment du marketing viral ».

http://www.excessif.com/cinema/actu-cinema/news/district-9-ou-le-comment-du-marketing-viral-4991731-760.html

-Nom commun par dérivation (verbe) : « Les conservateurs britanniques veulent rendre le pouvoir au peuple ».

http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/04/13/les-conservateurs-britanniques-veulent-rendre-le-pouvoir-au-peuple_1333096_3214.html

 

-Nom commun par dérivation (préposition) : « Le dessous des cartes ».

Nom d’une émission de la chaîne Arte.

 

-Nom commun par dérivation (pronom) : « Le toi du moi ».

Titre d’une chanson de Carla Bruni.

 

-Nom animé : « Les rhinocéros d’Afrique possèdent […] ».

http://www.africanimo.com/animaux/rhinon.php

 

-Nom non animé : « Machine à écrire ».

http://j.poitou.free.fr/pro/html/tkn/typewriter.html

 

-Nom humain : « Un gendarme tué aux 24 heures motonautiques de Rouen ».

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2010-05/un-gendarme-tue-aux-24-heures-motonautiques-de-rouen-5838482.html

 

-Nom non humain : « Le logiciel Evodia Toutaki embarqué avec le stylo numérique Dane-Elec ».

http://www.tabletpccorner.net/education/3583-le-logiciel-evodia-toutaki-embarque-avec-le-stylo-numerique-dane-elec

 

-Nom concret : « J’aurais dû cette lettre, ne pas l’ouvrir peut-être ».

Renan Luce. La lettre.

 

-Nom abstrait : « Haïkus : L’art de saisir l’instant présent ».

http://www.psychologies.com/Culture/Philosophie-et-spiritualite/Savoirs/Articles-et-Dossiers/Haikus-L-art-de-saisir-l-instant-present

 

-Nom continu : « Le pétrole et le gaz ».

http://www.planete-energies.com/contenu/petrole-gaz.html

 

-Nom discret : « Attention, on attaque la chambre […] ».

Grand Corps Malade. L’appartement de célibataire.

 

-Pré-actualisateur : « Merci à vous tous pour vos votes ! ».

http://mignardises.canalblog.com/archives/2010/04/16/17598813.html

 

-Post-actualisateur :

 

- Même : « Pensées pour moi-même ».

Titre de l’œuvre de Marc Aurèle.

 

- En personne : « Ensuite, c’est lui en personne qui est à l’origine du blocage de nos salaires […] ».

http://www.xibar.net/ATTENTAT-A-LA-PUDEUR-EN-PLEIN-TRIBUNAL-Bara-le-maniaque-sexuel-ecope-trois-mois-de-prison_a23378.html

 

- (Tout) seul : « La France compte à elle seule la moitié des cas mondiaux ».

http://www.lefigaro.fr/actualites/2008/02/06/01001-20080206ARTFIG00012-la-france-compte-a-elle-seule-la-moitie-des-cas-mondiaux.php

 

-Cardinal : « Cent vingt ans de mandat à eux quatre ».

http://www.paris-normandie.fr/article/politique/cent-vingt-ans-de-mandat-a-eux-quatre

 

-Autres : « Nous autres ».

Titre d’un roman d’Ievgueni Zamiatine.

 

 

NOM PERSONNEL :

 

-1e personne :

 

- Je : « Je pense donc je suis ».

René Descartes.

 

- Moi : « S’il n’y a que moi ».

Nom d’un disque d’Olivier Trévidy.

 

- Nous de majesté : « Nous, Empereur, portons à la connaissance de tout intéressé […] ».

Goethe, Johann Wolfgang. Faust.

 

- Nous de modestie : « Je crois qu’à trop renier ces appartenances culturelles, nous nous perdons tous un peu ».

http://www.come4news.com/51-il-est-des-ritals-qui-furent-de-grands-francais-120045.html

 

- Bibi : « Et c’est bibi qui l’a fait ! ».

http://blog.loriskumo.com/2008/10/et-cest-bibi-qui-la-fait/

 

- Mézigue : « […] vu que je résistais à l’évacuation pour cause que mon loyer il était pas trop gros pour mézigue encore à c’t’époque […] ».

http://www.lesdiablesbleus.com/article-une-histoire-drole-48567296.html

 

- Ma pomme : « Ma pomme dans le journal : ai-je vraiment dit cela ? ».

http://www.manicore.com/documentation/articles/relecture.html

 

- Mécolle : « Pour mécolle pas de problème, j’allais à l’école dans Paris, donc j’étais pourvu ».

http://blogborygmes.free.fr/blog/index.php/2008/10/24/1036-la-fete-a-pigalle

 

- Cas spéciaux :

 

            - Mon : « Lui c’est mon chien à moi ».

            Titre d’un livre d’Isabelle Collin.

 

            - Ma : « Ma vie à moi ».

            Nom d’une série télévisée créée par Paula A. Roth.

 

            - Mes : « Partir en France, mes problèmes à moi ».

http://www.forumvietnam.fr/forum-vietnam/vivre-en-france-cuoc-song-o-france/3256-espace-schengen-partir-en-france-mes-problemes-moi.html

 

            - Datif étique : « Euh, bon, range-moi ça et pense à autre chose ».

            http://tousmesmots.over-blog.com/categorie-10415764.html

 

-2e personne :

 

            - Tu : « Que vois-tu ? ».

            Titre d’un livre de Tana Hoban.

 

            - Toi : « Calme-toi, Bernadette ».

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne/calme-toi-bernadette-12-01-2007-2007671859.php

 

- Vous (politesse) : « Où allez-vous, monsieur ? ».

http://www.ielanguages.com/fsi/frenchunit2b.html

 

- Je : « Dis moi : je t’aime ».

Titre d’une chanson de Cheb Rayan feat Mona Roukachi.

 

- Nous : « Je m’inquiète pour votre santé mentale ? Comment allons-nous mes amis ? ».

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20100321063419AAWBV3J

 

- Tézigue : « Ici, en ce lieu, tézigue découvriras qui es cette inconnue qui parle dans une langue où on comprend que dalle ».

http://sweeneyxpo0esy.over-blog.com/article-le-temps-passe-les-minutes-meurent-il-est-inconcevable-de-perdre-le-fil-des-heures-alors-tais-toi-et-visite--37744199.html

 

- Técolle : « Des bagnoles comme ça, c’est pas pour técolle ! ».

http://books.google.fr/books?id=v7QfekI2E60C&pg=PA504&lpg=PA504&dq=%22pour+t%C3%A9colle%22&source=bl&ots=wRo-9sKka-&sig=0YanVkBCW4Qe-Mw-1sBg6aG99zQ&hl=fr&ei=e-TqS9KOIoSlOOnQsJEL&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CBkQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false

 

- Ta pomme : « R’amène ta pomme ».

Jeu de mots sur le fait que l’interêt principal de l’association est la pomme et qu’on veuille attirer des gens.

http://ramene-ta-pomme.over-blog.com/

 

- Formules d’étiquette :

 

- Votre Saintété : « C’est un honneur et un privilège de recevoir ici Votre Sainteté et son illustre suite […] ».

http://catholique-paris.cef.fr/993-Rencontre-du-Cardinal-Andre.html

 

- Votre Majesté : « Je conviens avec votre Majesté que la morale est encore plus intéressante (que la géométrie), et qu’elle mérite surtout l’étude des philosophes ».

Jean le Rond d’Alembert. Lettre au roi de Prusse (citation).

 

- Votre Excellence : « C’est avec un sentiment de très grand plaisir que je viens remettre à votre Excellence les Lettres […] ».

http://www.ambafrance-gn.org/france_guinee/spip.php?article533

 

- Madame : « Qu’auriez-vous fait madame la directrice, si un athée vous avait demandé de retirer un crucifix ? ».

http://www.ripostelaique.com/Qu-auriez-vous-fait-madame-la,1205.html

 

- Monsieur : « En êtes-vous conscient, monsieur le ministre ? ».

http://www.senat.fr/cra/s20090512/s20090512_1.html

 

­- Ces messieurs-dames : « Alors, si ces messieurs-dames veulent bien se mettre à table, les plats ne vont pas tarder à arriver ».

http://www.andre-soulies.com/Historique/

 

            - Cas spéciaux :

 

- Ton : « […] j’ai noté le troublant parallèle avec la façon dont sont présentées les choses dans ton pays à toi ».

http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2010/03/internationalisme.html

 

- Ta : « C’est de ta faute à toi ».

Gainsbourg, Serge. La fautive.

 

 

-4ème personne :

 

            - Nous : « Nous allons nous marier le 7 Août ».

http://www.dhnet.be/sports/cyclisme/article/293315/nous-allons-nous-marier-le-7aout.html

 

-5ème personne :

 

            - Vous : « Vous êtes nombreux à rechercher un nouvel emploi ».

http://www.lesfrontaliers.lu/edito-5202-vous-etes-nombreux-a-rechercher-un-nouvel-emploi.html

 

-La non personne :

 

            - Il : « Pendant que le thé est en train de passer, il va me chercher du pain ».

http://alain.remy.voyageur.free.fr/serendipity/index.php?/archives/113-Bonjour-dUkraine-!.html

 

- Ils : « […] il n’est pas indifférent qu’ils viennent des États-Unis et de la France ».

http://www.liberation.fr/tribune/0101442770-france-etats-unis-axe-de-fecondite

 

- Syllepse :

 

- Je : « Et vas-y que j’te colle un petit ruban rose par-ci et par-là pour faire bonne impression. Ce que ces compagnies omettent de dire, c’est que moins de 5% de sommes recueillies pour la recherche sur le cancer sont allouées à la prévention ».

            http://cybersolidaires.typepad.com/r/4_outils/page/2/

 

           

NOM IMPERSONNEL :

 

-Verbes propres :

 

            - Météorologie : « Il neige sur Liège ».

            Titre d’une chanson de Jacques Brel.

 

            « Ça pleut pas souvent, mais quand ça pleut… L’arroseur arrosé de Casa ».

http://www.parisiandundee.com/ca-pleut-pas-souvent-mais-quand-ca-pleut-larroseur-arrose-de-casa/

 

            - Verbes unipersonnels : « Il faut sauver le soldat Ryan ».

            Titre d’un film de Steven Spielberg.

 

- Expression lexicalisée : « Maintenant il y a de ces choses qu’on ne peut apprendre à un professionnel ».

http://www.senefoot.com/View/detailNews.php?idN=2389

 

 

-Verbes impropres :

 

- Modalité emphatique : « Or il se trouve que dans ce pays, le Japon, l’empire des signifiants […] ».

            http://livres.fluctuat.net/roland-barthes/citations/2792.html

 

- Infinitif : « […] il est absurde d’affirmer que 320.000 licenciements ont été « évités » […] ».

http://vigicitoyen.canalblog.com/archives/forum_de_discussion/index.html

 

 

NOM INDÉFINI :

 

            - Ils : « Au Moyen-âge ils mangeaient du bœuf, du poulet […] ».

            http://etab.ac-montpellier.fr/~w0660652A/alimentationma.pdf

 

            « Ils veulent arrêter Benoit XVI pour « crime contre l’humanité » ».

http://www.anti-imperialisme.com/ils-veulent-arreter-benoit-xvi-pour-%E2%80%9Ccrime-contre-l%E2%80%99humanite%E2%80%9D/

 

- Qui…qui : « Je partage ma place avec les travailleurs qui viennent prendre qui une bière, qui un coca, qui un café. ».

http://www.allersretours.com/index.php?page=ea2010_E013a_J016

 

- Qui que ce soit : « Comprenons bien que rien ne doit interdire que qui que ce soit puisse aussi publier quoi que ce soit, […] ».

http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/11/09/la-presse-citoyenne/

 

- Âme qui vive : « On n’aperçoit âme qui vive et nous avons l’impression d’arriver dans une île déserte ».

http://www.france-libre.net/temoignages-documents/temoignages/ralliement-wallis.php?3aec685daa5c376aaa5a33ed1835c6fe=1e351ca1010e1a461534bdb60fcf13f6

 

- Autrui : « Elle ne cherchait pas le plaisir d’autrui. Elle s’enchantait égoïstement du plaisir de faire plaisir ».

Simone de Beauvoir.

 

- Quiconque : « Les fabricants d’ordinateurs de vote menacent quiconque voudrait vérifier le bon fonctionnement de leurs machines ».

http://libertesinternets.wordpress.com/2008/03/19/les-fabricants-dordinateurs-de-vote-menacent-quiconque-voudrait-verifier-le-bon-fonctionnement-de-leurs-machines/

 

- Personne (valeur positive) : « Ce frère de Charles V travaillait plus habilement que personneà miner l’influence du prince en Aquitaine. »

Moisant, Joseph. Le prince noir en Aquitaine.

 

- Personne (valeur négative) : « Pourquoi personne ne me parle de ses revenus personnels ? ».

http://ledenonciateur.monblogue.branchez-vous.com/

 

- Quoi que ce soit : « Le sauvetage de la Grèce ne « peut garantir quoi que ce soit », selon Kouchner ».

http://www.lexpress.fr/actualites/1/le-sauvetage-de-la-grece-ne-peut-garantir-quoi-que-ce-soit-selon-kouchner_889028.html

 

- Quoi que ce fût : « Elle nia d’abord être en possession de quoi que ce fût, mais finit par leur remettre […] ».

http://www.whymuhammad.com/fr/contents.aspx?aid=2635

 

- Rien (valeur positive) : « Manger sain pour trois fois rien ».

http://pomologie.ville-ales.fr/PDF/Manger_sain_pour_trois_fois_rien.pdf

 

- Rien (valeur négative) : « Je ne te parlerai pas / Je ne te dirai rien […] ».

Barzotti, Claude. Je ne te parlerai pas.

 

- Tout : « La souris peut-elle tout manger ? ».

http://wamiz.com/rongeurs/souris-6/la-souris-peut-elle-tout-manger-1575.html

 

 

« ON » SYLLEPSE :

 

            - On proverbial : « On apprend à hurler avec les loups ».

            Proverbe français.

 

- On représentant l’opinion : « On dit souvent que l’homme possède le libre arbitre. Mais est-il vraiment libre de ses choix ? ».

http://www.amorc.fr/dotclear/index.php?post/2010/03/01/On-dit-souvent-que-l%E2%80%99homme-poss%C3%A8de-le-libre-arbitre.-Mais-est-il-vraiment-libre-de-ses-choix

 

- On indéfini : « On frappait à la porte. Cortés mit un moment à se faire une idée, très approximative, du temps qui s’était écoulé depuis qu’il avait pris place à son bureau, ce matin-là  ».

http://www.larevuedesressources.org/spip.php?article1577

 

- On 1ère personne : «  En entamant la lecture de ce roman, on peut se demander ce que peut bien signifier ce titre […] ».

http://sebastienfritsch.canalblog.com/archives/2010/03/23/17290554.html

 

- On 2ème personne : «  Ben alors, on ne dit pas bonjour ma chérie ? ».

http://www.wikinouvelles.fr/wiki/index.php?title=Les_dents_de_lait

 

- On 3ème personne : « On me dit que je suis Robin des Bois, mais non, je suis normal. J’ai eu un souci avec mon patron ».

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20100511.OBS3759/toni-musulin-on-me-dit-que-je-suis-robin-des-bois-mais-non-je-suis-normal.html

 

- On 4ème personne : « Par exemple, si on prend une tomate cueillie en Espagne ou plus loin encore au Maroc, celle-ci va mettre une semaine pour arriver dans nos marchés ».

http://www.dijonreiki.over-blog.com/article-l-eau-43293510.html

 

- On 5ème personne : « Alors messieurs, on aurait peur d’affronter ces dames sur le terrain sportif ? ».

http://www.latribunedusport.fr/Passion-Sports/Medias/Dimanche-il-fallait-avoir-Canal-!

 

- On 6ème personne : «  Faut vous dire, Monsieur / Que chez ces gens-là / On ne pense pas Monsieur / On ne pense pas ».

Jacques Brel, Ces gens-là.

 

 

Posté par cfoullioux à 07:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2013

EXEMPLE CORPUS 1

 

 

Lengua en Contextos Comunicativos I Français

 CORPUS I

 

 

 

 

Chapitre 1

 

 

 

La typification

page 2

L’identification

page 4

La caractérisation

page 5

La distribution

page 8

Absence de détermination nominale

page 9

 

 

Chapitre 2

 

 

 

L’actualisateur

page 9

Degré zéro du déterminant

page 14

MPS non déterminant

page 14

MPS subordonnant

page 16

 

 

Chapitre 3

 

 

 

Préactualisateur 1

page 16

Préactualisateur 2

page 20

Préactualisateur 3

page 20

 

 

Chapitre 4

 

 

 

Postactualisateur 1

page 21

Postactualisateur 1

page 24

 

Chapitre 1

 

 

  • Syntagme nominal constitué      de PREACT + ACT + POSTACT + N

 

  • « D’après un mot du vieux chirurgien-major, il regardait tous les autres livres du monde comme menteurs, […]. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 66

 

 Según una frase del viejo cirujano mayor, todos los demás libros del mundo le parecían mentirosos, […].

 

  • Syntagme nominal introduit      par une préposition

 

  • « […] annonce que ses pensionnaires devaient être sous le poids de malheurs plus ou moins apparents. »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 58

 

[…] anuncia que sus huéspedes debían estar bajo el peso de la desgracia más o menos aparente.

 

 

TYPIFICATION.

 

  1. Notoire.

 

 

  • Macro contextuel.

 

 

([+NOTOIRE][+MACROCONT.][+COMPTABLE][+UNICITE])

 

  • « Le monde était à lui. »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 153 

 

El mundo era suyo.

 

 

([+NOTOIRE][+MACROCONT.][+COMPTABLE] [+TOTALITE ABSOLUE])

 

  • « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits.»

 

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/dudh/1789.asp , Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, 1789, Article 1

 

Los hombres nacen y permanecen libres e iguales en derechos.

 

 

  • Micro contextuel.

 

 

([+NOTOIRE][+MICROCONT.][+COMPTABLE] [+UNICITE])

 

  • « Tant qu’elle voudra, la mignonne, appuya Mme Grégoire. »

 

Conversation entre M et Mme Grégoire qui n’ont qu’une seule fille.

Émile Zola, Germinal, 2000, Éditions Larousse, page 83

 

Todo lo que quiera la pequeña, apoyó la señora Grégoire.

 

 

  • Situation de      communication. 

 

 

([+NOTOIRE][+SIT. de COM.][+COMPTABLE] [+UNICITE])

 

  • « Mais, cent pas plus haut, […], il aperçoit une maison […], et, à travers une grille de fer attenante à la maison, des jardins magnifiques. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 47 

 

Pero, cien pasos más adelante, […], él ve una casa […], y, a través de una verja de hierro adyacente a la casa, jardines magníficos.

 

 

  1. Semi-notoire.

 

 

  • Situation de      communication. 

 

 

([+SEMI-NOTOIRE][+ SIT. de COM.][+COMPTABLE] [+UNICITE])

 

  • « Ce jeune homme détourna la tête d’un air de colère… »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 110

 

Este joven apartó la cara con semblante furiosa…FURIOSO

 

 

([+SEMI-NOTOIRE][+ SIT. de COM.][+COMPTABLE] [+UNICITE])

 

  • « Heureusement pour la réputation de M. de Rénal comme administrateur, un immense mur de soutènement était nécessaire […]. Le parapet de ce mur s’élève maintenant de quatre pieds au-dessus du sol. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 49 et 50

 

Por suerte para la reputación del señor de Renal como administrador, se necesitaba un enorme muro de pieCARGA […]. El parapeto de este muro se levanta ahora cuatro pies encima del suelo.

IDENTIFICATION.

 

  1. Non notoire.

 

 

  • Semi-identifié. Caractérisé.

 

 

([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+SEMI-IDENT.][+CARACTERISE][+UNITE][+NON-DISTR.])

 

  • « Un vieux chirurgien  […], osa bien un jour se plaindre à lui de la mutilation périodique de ces beaux arbres. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 51

 

Un viejo cirujano […], se atrevió un día a quejarse de la mutilación periódica de estos HERMOSOSárboles bonitos.

 

 

([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+SEMI-IDENT.][+CARACTERISE][+UNITE][+NON-DISTR.])

 

  • « Un beau jour, je me trahirais ; »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 215

 

Un buen día me traicionaría;

 

 

  • Semi-identifié. Désigné. 

 

 

([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+SEMI-IDENT.][+DESIGNE][+UNITE][+NON-DISTR.])

 

  • « Il avait pris pension chez une veuve dans une de ces maisons sans étages que les Bordelais appellent échoppes. »

 

François Mauriac, Un adolescent d’autrefois, 1969, Flammarion, page 151

 

Había alquilado una habitación en casa de una viuda, en una de estas casas sin pisos que los bordeleses llaman “échoppes”.

 

 

([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+SEMI-IDENT.][+DESIGNE][+UNITE][+NON-DISTR.])

 

  • « C'était une de ces jolies et charmantes filles, nées, comme par une erreur du destin, dans une famille d'employés. »

 

Guy de Maupassant, La Parure, 1884, l.2, http://www.bouvet-ladubay.fr/documents/laparure.pdf

 

Era una de estas chicas guapas y encantadoras, nacidas como por un error del destino en una familia de empleados.

  • Non-identifié.     

([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+NON-IDENT.][+UNITE][+NON-DISTR.])

 

  • « Il avait seulement sanctifié ce lieu par une croix. »

 

Chateaubriand, Atala, 1971, Éditions Gallimards, page 92

 

Solo había santificado este lugar mediante una cruz.

 

 

QUANTIFICATION.

 

  1. Notoire et semi-notoire.

 

 

  • Extension totale.

 

 

([+NOTOIRE] [+MACROCON.][+ NON-COMPT.][+EXTENSION TOTALE])

 

  • « […] elle dut mettre aussitôt la paix entre Lénore et Henri, qui s’éveillaient enfin. »

 

Émile Zola, Germinal, 2000, Éditions Larousse, page 91

 

[…] enseguida tuvo que asegurar la paz entre Lénore y Henri, quienes se despertaban por fin.

 

 

  • Extension non totale.      Exacte

 

 

([+NOTOIRE] [+MACROCON.][+NON-COMPT.][+EXTENSION NON TOTALE][+EXACTE])

 

  • « […] tu vas boire un verre de rhum et manger deux biscuits ; »

 

Émile Zola, Germinal, 2000, Éditions Larousse, page 266

 

[…] vas a beber un vaso de ron y comer dos galletas;

 

 

  • Extension non totale. Non      exacte. Evalué.

 

([+NOTOIRE] [+MACROCON.][+ NON-COMPT.][+ EXTENSION NON TOTALE][+NON EXACTE] [+EVALUE])

 

  • « Elle a assez de hauteur pour cela. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 417

 

Tiene suficiente altanería para esto.

 

  • Extension non totale. Non      exacte. Non evalué.

 

 

([+NOTOIRE][+MACROCON.][+ NON-COMPT.][+ EXTENSION NON TOTALE][+NON EXACTE][+NON-EVALUE])

 

  • « […] elle commençait à prendre de l’empire sur lui, en dehors de la sphère des sentiments. »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 145

 

[…] empezaba a coger influencia sobre él, fuera del ámbito de los sentimientos.

 

 

  • Unicité.

 

([+SEMI-NOTOIRE][+ SIT. de COM.] [+ COMPTABLE][+ UNICITE]

 

  • « C’était le jour de la naissance de don Rodrigue, et Blanca donnait à son pére une tertullia, […] »

 

Chateaubriand, Les aventures du dernier Abencerage, 1971, Éditions Gallimards, page 202

 

Era el día del nacimiento de don RodríguezRODRIGO y Blanca dio a su padre una tertulia, […].

 

 

  • Totalité. Parcielle.

 

([+SEMI-NOTOIRE][+ SIT. de COM.] [+ COMPTABLE][+ TOTALITE] [+ PARTIELLE]

 

  • « Ces deux maisons de pêcheurs […] sont menacées de destruction »

 

http://www.lamanchelibre.fr/granville/actualite-38587-deux-maisons-pecheurs-menacees-a-granville-.html

 

Estas dos casas de pescadores […] están amenazadas de destrucción.

 

 

  • Totalité. Absolue.

 

([+NOTOIRE][+MACROCONT.][+COMPTABLE] [+TOTALITE ABSOLUE])

 

  • « […] les bâtiments de la fosse se devinaient, dans la nuit noire, à un redoublement d’ombre […]. »

 

Émile Zola, Germinal, 2000, Éditions Larousse, page 267

 

[…] los edificios de la fosa se adivinaban, en la noche oscura,POR una duplicación de sombras […].

 

 

 

 

2. Non notoire.

 

  • Unité.

 

 

([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+NON-IDENT.][+UNITE][+NON-DISTR.])

 

  • « […] et ne pouvait vivre un instant sans le regarder ; »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 149

 

[…] y no podía vivir un instante sin mirarlo;

 

 

  • Pluralité.Exacte.

 

 

([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+NON-IDENT.][+PLURALITE][+EXACTE])

 

  • « Avec pas moins de deux kilos de fraises consommés par français chaque année et au cœur de recettes toujours plus innovantes, ce petit fruit rouge est loin d’avoir dit son dernier mot. »

 

http://www.ptitchef.com/dossiers/recettes/recettes-fraises-differentes-aid-32

 

Con no menos de dos kilos de fresas consumidos por cada francés todos los años y, en el corazón de recetas más y más innovadoras, esta pequeña fruta roja está lejos de haber dicho su última palabra.

 

 

([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+NON-IDENT.][+PLURALITE][+EXACTE])

 

  • « Deux torrents de larmes coulèrent de ses yeux sur le poignard attaché à sa ceinture. »

 

Chateaubriand, Les aventures du dernier Abencerage, 1971, Éditions Gallimards, page 237

 

Dos torrentes de lágrimas caenCAYERON de sus ojos en el puñal que estáBA atado a su cinturón.

 

 

  • Pluralité. Non exacte.

 

 

 ([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+NON-IDENT.][+PLURALITE][+NON-EXACTE])

 

  • « Quelques instants après, madame Vauquer descendit […] »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 92

 

Algunos momentos más tarde, LA señora Vauquer bajó […]

 

 

 

 

  • Quantité nulle.

 

 

([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+NON-IDENT.][+QUANTITE NULLE])

 

  • « Personne ne peut tuer des chansons/ Il n'existe aucun projectile/ Capable d'arrêter Joe Hill »


http://www.songtextemania.com/chanson_pour_joe_hill_songtext_fred_apli.html

 

Nadie puede matar canciones/ No existe ningún proyectil/ Capaz de parar Joe Hill

 

 

DISTRIBUTION.

 

  1. Non notoire.

 

 

  • Distribué.

 

([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+NON-IDENT.][+UNITE][+DISTRIBUE])

 

  • « Un des traits caractéristiques qui trahit le mieux l’infirme étroitesse de cette gent subalterne, est une sorte de respect involontaire, machinal, instinctif, pour ce grand lama de tout ministère, […] »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 228

 

Uno de los rasgos característicos que traicionan mejor la floja torpeza de este pueblo subalterno es un tipo de respeto involuntario, mecánico, instintivo para este gran lama de cualquier ministerio, […]

 

 

  • Non distribué.

 

 ([+NON-NOTOIRE][+ COMPTABLE][+NON-IDENT.][+UNITE][+NON-DISTR.])

 

  • « […] et ne pouvait vivre un instant sans le regarder ; »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 149

 

[…] y no podía vivir un instante sin mirarlo;

 

 

 

 

 

 

 

 

ABSENCE DE DETERMINATION NOMINALE.

 

 

 ([+ABSENCE DE DETERMINATION])

 

  • « […] et qui, aux yeux de ce peuple aplati, représente un pouvoir sacré, sans appel. »

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 228 s.

 

[…] y quien, a los ojos de este pueblo aplastado, representa un poder sagrado, sin objeción.

 

 

([+ABSENCE DE DETERMINATION])

 

  • « Déjà, elle était en proie au remords. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 461 

 

Ella ya es presa de remordimientos.

 

 

 

Chapitre 2

 

ACTUALISATEUR.

 

  • Article défini.

 

 

  • « […], tantôt elle volait sur le dos du plus rapide coursier de l’Andalousie, […] »

 

Chateaubriand, Les aventures du dernier Abencerage, 1971, Éditions Gallimards, page 200

 

[…], al instante ella volaba encima de la espalda del corcel más rápido de Andalucía, […]

 

 

  • « Le duc de Santa-Fé reçut l’Abencerage avec la politesse grave et pourtant naïve des Espagnols. »

 

Chateaubriand, Les aventures du dernier Abencerage, 1971, Éditions Gallimards, page 201

 

El duque de Santa-Fé recibió el Abencerage con la cortesía grave pero ingenua de los españoles.

 

 

  • « […] Chaval eut l’idée d’y faire entrer son amoureuse, […] »

 

Émile Zola, Germinal, 2000, Éditions Larousse, page 149

 

[…] Chaval tuvo la idea de hacer entrar a su amada en ella, […]

 

 

  • « Il avait supporté tous les dangers, […] »

 

Chateaubriand, Les aventures du dernier Abencerage, 1971, Éditions Gallimards, page 200

 

Había aguantado todos los peligros, […]

 

 

  • Article défini [+distribué]

 

 

  • « […], faire de petites parties le dimanche à Choisy, […] »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 69s.

 

[…], hacer pequeñas partidas los domingos en Choisy, […]

 

 

  • Article indéfini.

 

 

  • « […] mais ce fut encore un malheur »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 272 

 

[…] pero otra vez eraFUE un desastre.

 

 

  • « Il avait seulement sanctifié ce lieu par une croix. »

 

Chateaubriand, Atala, 1971, Éditions Gallimards, page 92

 

Solo había santificado este lugar mediante una cruz.

 

 

  • « Oh ! quel cœur si mal fait n’a tressailli au bruit des cloches de son lieu natal, […] »

 

Chateaubriand, René, 1971, Éditions Gallimards, page 145

 

¡Oh! Qué corazón más malhecho POR MUY MALO QUE FUESEno se estremeció al ruido de las campanas de su pueblo natal, […]

 

 

  • « Elle n'avait pas de dot, pas d'espérance, aucun moyen d'être connue, comprise, aimée, épousée par un homme riche et distingué ; »

 

Guy de Maupassant, La Parure, 1884, l.2, http://www.bouvet-ladubay.fr/documents/laparure.pdf

 

Ella no tenía dote ni esperanza, ningún medio para ser conocida, comprendida, amada, para casarse con un hombre rico y distinguido;

 

  • Article indéfini [+notoire]

 

  • « Brrrr il fait un froid aujourd'hui ! »

 

http://le-blog-de-pistaches.over-blog.com/article-scrap-petits-blocs-notes-61976699.html

 

Brrrr, ¡hace un frío hoy!

 

 

  • Démonstratif.

 

  • « Ce jeune homme détourna la tête d’un air de colère… »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 110

 

Este joven apartó la cara con semblante furiosa…

 

 

  • « Eh ! bien, ce matin j’ai rencontré cette divine comtesse, […] »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 97

 

¡Eh! Bueno, esta mañana me he encontrado con esta divina condesa, […]

 

 

  • « C'était une de ces jolies et charmantes filles, nées, comme par une erreur du destin, dans une famille d'employés. »

 

Guy de Maupassant, La Parure, 1884, l.2, http://www.bouvet-ladubay.fr/documents/laparure.pdf

 

Era una de estas chicas guapas y encantadoras, nacidas como por un error del destino en una familia de empleados.

 

 

  • « Quel tête de fer a donc cet homme ! »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 175

 

¡Qué cabeza de hierro tiene este hombre!

 

 

  • « Vous croyez à quelques chose  de fixe dans ce monde-là. »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 175

 

Usted cree en algo fijo en este mundo.

 

 

 

 

http://www.bonjourdefrance.com/blog/parler-et-apprendre-francais/?p=6

 

Buenos días amigos francoparlantes, esta vez de Macedonia

 

 

  • « Sous réserve du présent article, toute somme, dont le bénéficiaire est redevable en vertu de l’article 12, sera remboursée à Sa Majesté du chef du Canada par le bénéficiaire qui versera au moins 10 pour cent de ladite somme […] »

 

http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/reglements/C.R.C.,_ch._332/page-6.html

 

Bajo reserva del artículo presente, todo montante del cual el beneficiario es deudor en virtud del artículo 12, será reembolsado a su Majestad del jefe de Canadá por el beneficiario que pagará al menos el 10 por cien de susodicho montante […]

 

 

  • « Laquelle banque permettra à l’Afrique de prendre en charge son propre développement, […] »

 

http://www.notrevoie.com/archives/develop.asp?id=24250&issue=3146

 

Aquella banca permitirá a África encargarse de su propio desarrollo, […] 

 

 

 

  • Distributif.

 

 

  • « Pas un des ouvriers ne se cognait, ils devaient connaître chaque bosse, […] »

 

Émile Zola, Germinal, 2000, Éditions Larousse, page 50

 

Ni uno de los obreros se golpeaba, debían conocer cada abolladura, […]

 

 

  • « Un des traits caractéristiques qui trahit le mieux l’infirme étroitesse de cette gent subalterne, est une sorte de respect involontaire, machinal, instinctif, pour ce grand lama de tout ministère, […] »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 228

 

Uno de los rasgos característicos que traicionan mejor la floja torpeza de este pueblo subalterno es un tipo de respeto involuntario, mecánico, instintivo para este gran lama de todo ministerio, […]

 

 

 

 

 

  • Indéfinis.

 

 

  • «  […] pour y produire une sensation de quelque durée. »

 

 Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 48

 

[…] para producir allí la sensación de algo de duración.

 

 

  • « Servez chaud, avec force pommes de terre frites. »

 

Elisabetta Piazzesi, La Cuisine Toscane, 2008, Casa Editrice Bonechi, page 78

 

Servir caliente, con hartas patatas fritas. 

 

 

  • « « Dieu soit loué ! » s’écriaient maint enfant, mainte épouse. »

 

http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2008/08/05/1012-yves-nat-piano-concerto-free-concert-gratuit-libre-de-droits-musique-domaine-public

 

“¡Alabado sea el señor!”, exclamaban multitud de niños y esposas.

 

 

  • « Tels sont les faits qui, commentés, exagérés de vingt façons différentes, agitaient depuis deux jours toutes les passions haineuses de la petite ville de Verrières.»

 

 M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 55

 

Tales son los hechos que, comentados, exagerados de veinte maneras diferentes, movían desde hace dos días todas las pasiones odiosas de la pequeña ciudad de Verrières.

 

 

  • « […], peut-être il n’avait nul amour pour elle ! »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 445

 

[…], a lo mejor ¡no tenía ningún amor por ella!

 

 

  • « A ce bal, Rastignac reçut plusieurs engagements. »

 

 Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 214

 

En este baile, Rastignac recibió varios compromisos.

 

 

 

 

AUCUN 1

 

  • « La perte de confiance dans tout le pays est profonde, d'aucuns ont peur que le déclin de l'Amérique soit inévitable. »

 

http://www.humanite.fr/node/33514

 

La pérdida de confianza en todo el país es profunda, algunos tienen miedo/TEMEN que el desmoronamiento de América sea inevitable.

 

 

AUCUN 2

 

  • « […], et sans aucun rapport entre eux, […]»

 

 Gustave Flaubert, Madame Bovary, http://beq.ebooksgratuits.com/vents/Flaubert-Bovary.pdf , page 79

 

[…], y sin relación alguna entre ellos, […].

 

 

AUCUN 3

 

  • « […], elle ne put obtenir aucun renseignement dans Paris sur la comtesse de l’Ambermesnil. »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 72

 

[…], no pudo obtener ninguna información en Paris sobre la condesa de Ambermesnil.

 

 

DEGRÉ ZERO DU DETERMINANT.

 

  • « […] et se plaçant sur une chaise à côté de mademoiselle Michonneau, […] »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 273

 

 […] y sentándose sobre una silla al lado de la señorita Michonneau, […]

 

 

MPS NON DET.

 

 

  • Degré zero.

 

  • « Blanca court au port, […]. »

 

 Chateaubriand, Les aventures du dernier Abencerage, 1971, Éditions Gallimards, page 215

 

Blanca corrió al puerto, […].

  • Niveau de langue.

 

  • « Et la Maheude continua d’une voix morne, […] » 

 

Émile Zola, Germinal, 2000, Éditions Larousse, page 36

 

Y la Maheude continuó con una voz apagada, […]

 

 

  • Affectivité.

 

  • «  Comment ! il y a eu là des larmes de ma fille, de ma chère Delphine […] »

 

 Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 213

 

¡Cómo! Allí estaban las lágrimas de mi hija, de mi querida Delphine […]

 

 

  • Adstrat italien.

 

  • « […], tandis que la Netrebko épousait le baryton Erwin Schrott, père de son enfant.»

 

http://www.lefigaro.fr/musique/2009/04/30/03006-20090430ARTFIG00316-rolando-villazon-en-panne-de-voix-.php

 

[…], mientras que la Netrebko se casaba con el barítono Erwin Schrott, el padre de su hijo.

 

 

  • Métaphore.

 

  • « Il se croit un Adonis/ malgré sa peau tannée; »

 

http://www.karadar.com/index.php/it/component/resource/article/5-librettos/999933880-le-carosse-du-saint-sacrament-perichole-first-part-librettopdf.html

 

Se cree un Adonis/ a pesar de su piel curtida;  

 

 

  • Métonymie.

 

  • « Des tableaux d'une grande valeur ont été volés au Kunsthal de Rotterdam, musée qui expose notamment des Picasso et des Van Gogh, a annoncé aujourd'hui la police néerlandaise.»

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/16/97001-20121016FILWWW00424-des-tableaux-de-valeur-voles-a-rotterdam.php

  

Cuadros de gran valor fueron robados en el Kunsthal de Rotterdam, un museo que expone especialmente Picassos y Van Goghs, ha anunciado hoy la policía neerlandesa.

 

  • Les Grandes Putes

 

  • « […] elle prévoit également de confier ce nouvel enfant à la Françoise. »

 

Françoise était la maîtresse du roi Louis XIV.

http://les-revers-de-versai.forumsactifs.com/t179-peuple-3-3-libres

 

[…] planea igualmente de confiar este nuevo niño a la Françoise.

 

 

MPS SUBORDONNANT.

 

  • Ø « Vingt marteaux pesants, […], sont élevés par une roue que l’eau du torrent fait mouvoir.

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 46

 

Veinte martillos pesados, […] son levantados por una rueda que el agua del torrente hace mover.

 

 

 

Chapitre 3

 

 

PREACT 1

 

  • Assez.

 

  • « Dieu sait, […], si tu auras jamais assez d’honneur pour me payer le prix de ta nourriture, […]. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 69

 

Dios sabe, […], si tendrás algún día suficiente honor para pagarme el precio de tu alimentación, […].

 

 

  • Beaucoup.

 

  • « J’aurais beaucoup de peine à quitter des enfants si aimables […]. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 136

 

Me dará mucha pena abandonar niños tan amables […].

 

 

  • Bien.

 

  • « Depuis bien des années, […] »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 71

 

Desde hace ya años, […]

 

 

  • Davantage. 

 

  • « […] sans obtenir davantage de réponse.

 Émile Zola, Germinal, 2000, Éditions Larousse, page 426

 

[…] sin obtener más respuesta.

 

 

  • Pas mal.

 

  • « Il y a pas mal de routes barrées, […] »

 

http://www.rmc.fr/editorial/314558/pas-de-calais-29-communes-touchees-par-des-inondations/

 

Hay bastantes carreteras cortadas, […] 

 

 

  • Trop.

 

  • « […] ils mangeaient trop de pain. »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 57

 

[…] comieronCOMÍAN demasiado pan.

 

 

  • Peu.

 

  • « […] je ne vous demande plus que de me rendre un service qui vous donnera peu de peine et me fera grand bien. »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 184

 

[…] no os pido más queTAN SOLO OS PIDO QUE ME PRESTEIS prestarme un servicio que os supondrá poca molestia y me hará mucho bien.

 

 

  • Plein. 

 

  • « […], il jeta sur les deux interlocuteurs un regard lumineux et plein d’inquiétude qui surprit les pensionnaires. »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 97

 

[…], él lanzó a sus dos interlocutores una mirada luminosa y llena de inquietud que sorprendió a los huéspedes.

  • Une bonne dose.

 

  • « Une bonne dose de créativité et une pincée de résistance physique et nerveuse sont les ingrédients essentiels à ce métier. »

 

http://www.e-orientations.com/actualites/jeu-concours-palmares-des-metiers-la-profession-de-chef-cuisinier-11407

 

Una buena dosis de creatividad y una pincelada UNA PIZCA de resistencia física y mental son los ingredientes esenciales de esta profesión.

 

 

  • Quantité.

 

  • « […], et il ne pouvait se retenir de faire sur Charles quantité de plaisanteries qui embarrassaient Emma. » 

 

Gustave Flaubert, Madame Bovary, http://beq.ebooksgratuits.com/vents/Flaubert-Bovary.pdf , page 832

 

[…], y no se podía resistir de A hacer cantidad de bromas que avergonzaban a Emma.

 

 

  • Tant.

 

  • « C’était une de ces liaisons innocentes qui ont tant d’attraits pour les personnes ainsi liées, […]. »

 

 Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 121

 

Era una de estas inocentes aventuras amorosas que tienen tanto incentivo para las personas involucradas, […].

 

 

  • Tellement.

 

  • « Il pratique son art depuis tellement d’années, […] »

 

 http://www.rtl.be/people/rtlhouse/interviews/729497/francois-pirette-messmer-est-impressionnant-interview

 

Practica su arte desde hace tantos años, […]

 

 

  • Plus. 

 

  • « Il faut avoir plus de vingt ans pour veiller. »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 89

 

Hay que tener más de veinte años para quedarse despierto.

  • Moins.

 

  • « […] les autres, qui parlent de Dieu avec moins de respect que n'en a le diable. »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 253

 

[…] los otros, que hablan de Dios con menos respeto que le tiene el diablo.

 

 

  • -aine.

 

  • « Honorine, une fille d’une vingtaine d’années, […] »

 

Émile Zola, Germinal, 2000, Éditions Larousse, page 81

 

Honorine, una chica de unos veinte años, […]

 

 

  • Nom de nombre.

 

  • « Peut-être vous faut-il quelque millier d’écus ? »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 223

 

¿A lo mejor necesita varios miles de escudos?

 

 

  • Adv. –ment.

 

  • « Il existe énormément de frustration. »

 

http://www.lunion.presse.fr/article/ardennes/enormement-de-frustration-pour-letoile

 

Existe un montón de frustración.

 

 

  • La plupart.

 

  • « C’est la physionomie qui vieillit la première chez la plupart des jolies femmes. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 137

 

Es la fisionomía que envejece lo primero para la mayoría de las mujeres guapas.

 

 

  • Nombre.

 

  • « Ces messieurs formaient avec M. Maslon un triumvirat qui, depuis nombre d’années, tyrannisait la ville. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 215

 

Estos señores formaban, junto con el señor Maslon, un triunvirato que, desde hace muchos años, tiranizaba la ciudad.

 

 

  • Foison.

 

  • « M. Chouata distingue trois moments « critiques » durant lesquels foison de déchets urbains sont occasionnés au cours de l’Aïd. »

 

« Maroc : La gestion des déchets pendant l’Aïd est une problématique urbaine majeure », http://www.yabiladi.com/articles/details/13622/maroc-gestion-dechets-pendant-l-aid.html

 

El señor Chouata distingue tres momentos críticos durante los cuales profusas basuras urbanas se causan PRODUCEN/GENERANa lo largo del Aïd.

 

 

  • Unité de mesure.

 

  • « Avec pas moins de deux kilos de fraises consommés par français chaque année et au cœur de recettes toujours plus innovantes, ce petit fruit rouge est loin d’avoir dit son dernier mot. »

 

http://www.ptitchef.com/dossiers/recettes/recettes-fraises-differentes-aid-32

 

 Con no menos de dos kilos de fresas consumidos por cada francés todos los años y en el corazón de recetas más y más innovadoras, esta pequeña frutaFRUTITA roja está lejos de haber dicho su última palabra.

 

 

 

PREACT 2

  • De.

 

  • « […] les autres, qui parlent de Dieu avec moins de respect que n'en a le diable. »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 253

 

[…] los otros, que hablan de Dios con menos respeto que le tiene el diablo.

 

 

PREACT 3.

 

  • Tout.

 

  • « Au lieu de surveiller attentivement l’action de tout le mécanisme Julien lisait. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 62

 

En vez de vigilar atentamente la actividad de todo el mecanismo, Julien estaba leyendo.

  • Tous. 

 

  • « D’après un mot du vieux chirurgien-major, il regardait tous les autres livres du monde comme menteurs, et écrits par des fourbes pour avoir de l’avancement. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 66

 

 Según una frase del viejo cirujano mayor, todos los demás libros del mundo le parecían mentirosos, […].

 

 

  • Toute.

 

  • « […] qui a dû galoper toute la nuit, […] »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 55

 

[…] que ha tenido que galopar toda la noche, […]

 

 

  • Toutes.

 

  • « Tels sont les faits qui, commentés, exagérés de vingt façons différentes, agitaient depuis deux jours toutes les passions haineuses de la petite ville de Verrières.»

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 55

 

Tales son los hechos que, comentados, exagerados de veinte maneras diferentes, movían desde hace dos días todas las pasiones odiosas de la pequeña ciudad de Verrières.

 

 

 

Chapitre 4:

 

 

POSTACT 1

 

 

  • Multiples. 

 

« L'agence étudie les multiples aspects de la relation […] »

 

« Toyota, marque automobile la plus valorisée », http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20121011trib000724394/toyota-marque-automobile-la-plus-valorisee.html

 

La agencia estudia los diversosMULTIPLES aspectos de la relación […]

 

 

  • Nombreux.

 

« Tous les nombreux articles qui devaient régler la nouvelle existence de Julien se trouvèrent arrêtés ; »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 68

 

Todos los numerosos artículos que debían de regUlar la nueva existencia de Julien, se encontraron parados.

 

 

  • Total.

 

« On ose le total look aubergine avec Brand Alley »

 

 http://www.elle.fr/Mode/Le-guide-shopping/Automne-hiver-2012-2013/On-ose-le-total-look-aubergine-avec-BrandAlley

 

Uno se atreve al look total del color berenjena con Brand Alley.

 

 

  • Seul.

 

« […] il ne reste donc plus qu’à nous mettre d’accord sur une seule chose, […] »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 68

 

[…] no nos queda nada excepto ponernos de acuerdo sobre una solaUNICA cosa, […]

 

 

  • Propre.

 

« Il leur déplut en exposant mieux qu’eux-mêmes leurs propres opinions. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 272

 

Él les disgustaba porque exponía mejor que ellos mismos sus propias opiniones.

 

 

  • Numéraux cardinaux.

 

« Les trois coups sonnaient ; »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 591

 

Los tres golpes sonaban ;

 

 

 

  • Quelques.

 

« […] que feront sans lui les malheureux, […], qui ont juste les quelques écus qu’il faut pour se procurer une bonne éducation, […] »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 154

 

[…] que harán sin él los desgraciados, […], que tienen solamente los pocos escudos que hacen falta para procurarse una buena educación, […]

 

 

  • Cardinal + et quelques.

 

« […] pendant les vingt et quelques jours et nuits que j'ai passés là-bas, […] »

 

Serge Rivron, Octobre Russe, http://srivron.free.fr/images/PDF/Octobre_russe.pdf, page 1 (Introduction)

 

[…] durante los veinte y pocos/ VEINTITANTOS días y noches que pasé allí, […]

 

 

  • Adv. D’approximation.

 

« […], sur le secrétaire, près de la fenêtre, il y avait, dans une carafe, un bouquet de fleurs d’oranger, […] » 

 

Gustave Flaubert, Madame Bovary, http://beq.ebooksgratuits.com/vents/Flaubert-Bovary.pdf , page 69

 

[…], encima del escritorio, cerca de la ventana, había, en una jarra, un ramo de flores de un naranjo, […]

 

EXEMPLE NON VALABLE: PRÉPOSITION ,PRÈS DE ,

VERSUS

 IL A PRÈS DE VINGT ANS, ADV D'APPROXIMATION

  • N’importe quel.

 

« Il accepterait n’importe quelle besogne. »

 

Émile Zola, Germinal, 2000, Éditions Larousse, page 30

 

Aceptaría cualquier tarea. 

 

 

  • Certain.

 

« On l’avertit, […], qu’un certain prêtre intrigant […], s’était établi depuis le matin en dehors de la porte de la prison, […] »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 642

 

Le advirtieron, […], que un cierto cura intrigante […], se había establecido desde la mañana fuera de la puerta de la cárcel, […]

 

 

  • Tel. 

 

« Elle avait fait le sacrifice de se séparer de Julien et après un tel effort, le désagrément de se donner en spectacle, qui en d’autres temps lui eût semblé pire que la mort, n’était plus rien à ses yeux. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 658

 

Había hecho el sacrificio de separarse de Julien y, después de tal esfuerzo, la molestia de mostrarse en un espectáculo, que en otros tiempos le parecía peor que la muerte, ya no era nada delante sus ojos.

 

 

  • Différents.

 

« […] qui vivent du produit que donnent les différentes chasses sociales ; […] »

 

Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 170-171

 

[…] que viven del producto que dan las diferentes cazas sociales; […]

 

 

  • Divers.

 

«Ce fut des rires féroces, au milieu desquels éclatèrent quelques imitations des diverses voix d'animaux. »

 

 Balzac, Le Père Goriot, 1995, Le Livre de Poche, page 245

 

Había risas salvajes en medio de las que resonaron algunas imitaciones de varias voces faunísticas.

 

 

POSTACT 2

 

  • Quelconque.

 

« […] sans qu'il lui soit possible de constater la moindre présence d'un quelconque chiendans les environs, […] »

 

Alain Roué, le Chat noir, http://books.google.es/books?id=y1935SgXpFQC&pg=PA42&lpg=PA42&dq=%22un+quelconque+chien%22&source=bl&ots=P29lPCWdyU&sig=f5BKlfq1SM5wbczHKxa9i33voRc&hl=de&sa=X&ei=nQGRUJOOMYjUsga7poEI&ved=0CDUQ6AEwAw#v=onepage&q=%22un%20quelconque%20chien%22&f=false , page 42

 

[…] sin que le fuera posible constatar la más mínima presencia de un perro cualquiera en los alrededores, […]

  • Même.

 

« Évidemment ce n’était pas la même femme […] »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 463

 

Evidentemente no era la misma mujer […]

 

 

  • Numéraux ordinaux.

 

« Le troisième jour, […], Julien la suivit après dîner. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 465

 

El tercer día, […], Julien la siguió después de la cena.

 

 

  • Espèce de.

 

« Cette espèce de géant difforme peut gagner trois ou quatre cents francs, […] »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 598

 

Esta especie de gigante deforme puede ganar tres o cuatrocientos francos, […]

 

 

  • Uns/unes.

 

« […] n'ayant avec lui que quatre cents Chrétiens environ, les uns hommes de pied, les autres chevaliers. »

 

http://books.google.es/books?id=qcAKAQAAIAAJ&pg=PA270&lpg=PA270&dq=%22les+uns+hommes%22&source=bl&ots=dDvlOl-vf3&sig=s25P8jqBZjRpM_N65VeYXWeK0NY&hl=de&sa=X&ei=iQKRUKDoNpDFtAa3noCQBA&ved=0CCQQ6AEwAQ

 

[…] teniendo con el solamente unos cuatrocientos cristianos, unos de pie, otros a caballo.

 

 

  • Autre.

 

« C’était un autre homme. »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 81

 

Era otro hombre.

 

 

 

  • Nouveau.

 

« Que peut-il y avoir de commun entre cette maison et un nouvel amant! »

 

M. de Stendhal, Le Rouge et le Noir, 2000, Éditions Gallimard, page 223

 

 ¡Qué puede haber en común entre una nueva casa y un nuevo amante!

 

Posté par cfoullioux à 13:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2013

PROGRAMME

17921 LENGUAS EN CONTEXTOS  COMUNICATIVOS 1 FRANCES

SEMESTRE 1,  2013-14 AULA 202 MOD lll, Lunes 11-12, Martes 11-13

CAROLINA FOULLIOUX

Departamento de FILOLOGIA FRANCESA Facultad de Filosofía y Letras Despacho303 – Módulo 2/ Office303 – Module2Teléfono +34  91  4978573 E-mail: carolina.foullioux@uam.es

PROGRAMA :EL NOMBRE Y SU DETERMINACION

Unidad didáctica I- Marco teórico. El sintagma nominal: constituyentes.

Unidad didáctica II-El constituyente grupo nominal.

Unidad didáctica III- El determinante, tipos y constituyentes. Actualizador, pre-actualizador, post-actualizador

Unidad didáctica IV-El nombre sustantivo. tipos

Unidad didáctica V- El nombre personal

Unidad didáctica VI- La no persona

Unidad didáctica VII- El nombre impersonal

Unidad didáctica VIII-El nombre indefinido 

Bi­bliografía básica:

Wagner R:L; Pinchon, J. ( 1991), Grammaire du français ique et moderne, Hachette.

Riegel,M. ; Pelat,J:C ; Rioul, R.(1994), Grammaire méthodique du français, PUF.

Arrivé, M. ; Gadet, F. ; Galmiche, M., (1986), La grammaire d'aujourd'hui, Flammarion.

Charaudeau, P (1992), La grammaire du sens et de l'expression, Hachette.

Foullioux, C. , Vicente, E. (1994), "La determinación Nominal en Francés: Parámetros funcionales  I",

RevisTa de Filología Francesa, ed. Complutense, Madrid,  nº5, 

Vicente De E., Foullioux, C., (1995), La determinación Nominal en Francés: Parámetros funcionales II", Revista de Filología Francesa, ed. Complutense, Madrid, nº6.

MÉTODOS DOCENTES

1-Clases teóricas,  Durante las horas lectiva teóricas presenciales de esta asignatura se les dará a los alumnos las bases teóricas, las pautas de estudio de la bibliografía así como todas las instrucciones necesarias para que estén perfectamente capacitados para elaborar su corpus.

 2-Clases prácticas,  aplicación en clase de la teoría: realización/corrección de ejercicios en clase: corrección de las dudas planteadas durante la elaboración del corpus de cada alumno. Análisis de los corpus de los demás estudiantes

3-Trabajo individual,  El objetivo del trabajo escrito que deberá realizar el alumno es la elaboración del corpus: El alumno debe configurar su propio corpus sobre el sintagma nominal  en francés contemporáneo, y, salvo gramáticas y diccionarios, podrá utilizar cualquier tipo de texto (fragmentos de textos literarios, periodísticos, publicitarios, técnicos, soporte papel, internet, etc...) + Batería de ejemplos.

 4- Tutorías programadas, (3h) -Tutorías colectivas Al inicio del semestre se planteará el funcionamiento del curso, durante las semanas 6 y 13 respectivamente se tratarán las dudas sobre el corpus-Tutorías individuales. 1h de tutoría fuera de horarios lectivos por alumno para solucionar dudas. El alumno deberá solicitarla por correo electrónico a carolina.foullioux@uam.es con una semana de antelación.

 5-Asistencia a conferencias/jornadas/seminarios. Según estén programadas coincidirán o no con horas lectivas presenciales.

6-EVALUACION: obligatorio asistir al 80% de las clases presenciales. Participación activa en clase (20% de la nota). Elaboración de un corpus que será entregado via mail en fecha limite último día de clase.

El corpus se entrega en dos fases: via mail,

Corpus 1: temas 1-3     martes 29 octubre,

Corpus 2: temas 4-7     martes 17 diciembre

Posté par cfoullioux à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]